RETRAITE DES FONCTIONNAIRES, DE 6 MOIS A 10 ANS !

Posté par 2ccr le 10 décembre 2013

retraite1La commission « Moreau » sur l’avenir des retraites a évoqué l’hypothèse d’un calcul des pensions des fonctionnaires sur les 10 dernières années. Depuis 2003, les gouvernements de droite ont envisagé de ne plus calculer la retraite des fonctionnaires sur les 6 derniers mois de carrière, afin de baisser de façon importante les pensions du public. Pourtant les pensions des fonctionnaires sont comparables avec celles de l’ensemble des retraités, pour la catégorie C par exemple elle est en moyenne de 1011,66 euros, pour la B de 1404,66 et pour la A de 1947,33. La seule supériorité de la Fonction publique, c’est de connaître une quasi égalité salariale entre femmes et hommes.

Les principales différences viennent du fait que, dans l’Etat, plus de la moitié des nouveaux retraités sont cadres, les enseignants étant nombreux, et les salaires hommes/femmes identiques. C’est cela qui pour l’essentiel explique que les retraites du public sont pour leur montant moyen supérieures à la moyenne du privé, et non pas une prétendue générosité de leurs régimes de retraite.

Chaque régime de retraite a sa logique. Le calcul sur les 6 derniers mois dans le public est l’équivalent du calcul sur les 10 meilleures années dans le privé. Dans le privé les salaires les plus élevés ne sont pas ceux des dernières années car une forte proportion de personnes est en dehors de l’emploi pendant les années qui précèdent la retraite. La justice serait-elle de baisser les retraites des fonctionnaires dans la même proportion qu’ont baissée celles du privé en passant de 10 à 25 ans ? Non, la justice est de revenir aux 10 meilleures années dans le privé, et à 37annuités et demi de cotisation pour tous.

La politique de décrochage du point d’indice par rapport à l’inflation a déjà fait considérablement baisser le niveau des pensions. La pension est calculée sur la rémunération indiciaire du fonctionnaire, hors primes. Faire baisser le point d’indice, c’est faire baisser le niveau de la pension au moment du départ en retraite. Pour de nombreux fonctionnaires leur rémunération est composé pour environ 70% d’un salaire de base additionné de 30% de primes (ce qui permet pour beaucoup d’avoir un salaire convenable) qui ne sont pas comptabilisées dans le calcul de la retraite. Intégrer une part de primes dans ce calcul est aujourd’hui une nécessité objective.

Les débats autour de la réforme des retraites s’organisent autour de deux conceptions. Pour la première, le système de retraite a pour premier objectif de garantir un niveau de revenu aux retraités, en rapport avec leur rémunération d’actif. Pour la deuxième option, le système de retraite a pour premier objectif la garantie de son équilibre financier et par là même la recherche d’une méthode pour baisser les pensions afin d’atteindre cet équilibre. C’est cette deuxième option que préconise la commission « Moreau ». .

Les salaires du privé étant calculés sur les 25 meilleures années, les régimes font une moyenne des salaires, en revalorisant ceux des années précédentes du niveau de l’inflation. Cette revalorisation est inférieure à l’évolution du salaire moyen, ce qui est une des causes principales de la baisse des pensions, à carrière égale, dans le privé. Si on calcule la pension des fonctionnaires sur les 10 dernières années, il devient possible de leur appliquer la même mesure : revaloriser le montant de leur rémunération de référence, de l’inflation ou moins. L’idée est d’introduire un pilotage de l’ensemble des régimes de retraite en baissant si nécessaire un seul paramètre, celui de la revalorisation des salaires de référence (les pensions futures) et des pensions en cours.

Une fois la retraite des fonctionnaires ainsi banalisée, par la référence aux 10 dernières années et la déconnexion du point d’indice, le chemin vers une fusion des régimes de fonctionnaires avec les autres régimes serait largement ouvert aux appétits des assureurs et autres groupes financiers qui rêvent de s’introduire dans ce qui représentent pour eux une véritable manne. Mais au delà du mode de calcul de la pension des fonctionnaires c’est aussi la baisse immédiate des retraites qu’elle entraînerait. C’est donc un gouvernement de gauche qui s’apprête à remettre en cause le régime de retraite de la Fonction publique, et le mode de fixation de son calcul … le nivellement par le bas est le nouveau slogan du PS. Le gouvernement socialiste joue sur du velour, car 30 ans de propagande capitaliste ont fait de « la chasse aux fonctionnaires » un sport national !

D’après J.B TRISTAN sur Conscience Citoyenne Responsable

lire également : A QUOI SERVENT LES FONCTIONNAIRE ?

« Les fonctionnaires sont comme les livres d’une bibliothèque : ce sont les plus haut placés qui servent le moins »…G.CLEMENCEAU

Laisser un commentaire

 

misoprostolfr |
paroxetinefr |
Les Chroniques extranormale... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ladychatterley
| touha6080
| Splendeur et aveuglement de...