LE FN AU POUVOIR, EST-CE CREDIBLE ?

Posté par 2ccr le 8 février 2014

Ou alors est-ce simplement une diversion pour faire oublier l’essentiel de nos problèmes : retraites, chômage, logement, santé, éducation, salaires, et les milliards du CAC 40 !

 titanicMême si, plus pour des opportunités politiques que par conviction profonde, le FN a changé, il semblerait bien que ce changement soit plus cosmétique que réel. Certes Mme Le Pen veut faire oublier les bals de Vienne et les saluts nazis de ses aficionados, et même si parfois elle semble prendre ses distances avec son milliardaire de père, elle ne joue pas pour autant dans la même catégorie que la majorité des français.  Si elle dénonce à juste titre les méfaits de la mondialisation et de l’Europe de Bruxelles, c’est plus de la rhétorique que la manifestation d’un programme politique. Ajoutons à cela que le positionnement social du FN est clairement un leurre destiné à attirer à lui les classes populaires déboussolées par la pérennité d’une politique au service des intérêts de la classe dominante. Par conséquent, dans la vie politique Française, le FN sert à la fois d’épouvantail et de moyen d’unir les autres partis, autrement dit, à maintenir le système. Les belles paroles ne sont là que pour attirer le peuple, mais derrière ce n’est que du vent, l’important pour Marine Le Pen c’est le pouvoir, une fois quelle sera élue, tout ce quelle aura promis sera oublié. N’écoutez pas seulement les paroles, lisez bien sont programme.

Mais le FN ne l’emportera que quand une fraction significative de la grande bourgeoisie  décidera de jouer cette carte ! Cela arrivera sans doute, lorsque les autres solutions seront jugées usées ou inopérantes dans la défense des intérêts bourgeois.  Comme Hitler en 31, Marine devra alors mettre en veilleuse les oripeaux quelque peu irisés de couleur « socialistes » de son programme. Mais ce ne sera pas trop difficile, car inutile de se leurrer, tout au long de son histoire, les forces de« la droite nationaliste » ont toujours œuvré pour le grand patronat. Briseurs de grèves, casseurs de manifestations …,  ils ont toujours défendu le capital. Qu’est ce qui pourrait nous faire croire qu’ils ont tellement changé ? Jusqu’à défendre les salariés et les plus faibles ? Il faut vraiment ignorer l’histoire pour se laisser berner à ce point. Quant aux prétendues mesures sociales, c’est comme le rêve américain, il faut être endormi pour y croire !

En attendant, il n’y a aucune poussée du FN, juste un désengagement de la majorité des électeurs des autres partis qui ont fait n’importe quoi et continuent encore, et dont les électeurs préféreront surement s’abstenir que de voter FN. La « stratégie » du vote utile, ou de l’immobilisme total, ne porte plus ses fruits. Quand ceux qui ont voté Hollande pour chasser Sarkozy en sont presque à regretter ce dernier, c’est dire le niveau de désespérance ! Les médias nous bassinent sur les scores du FN, alors que contrairement à ce que l’on colporte, ce n’est pas ce qui se passe, il n’enregistre aucune progression significative du nombre des voix. Le FN conserve son électorat très mobilisé, mais en définitive progresse peu en nombre de voix. Même si maintenant ceux-ci ne se cachent plus, et assument pleinement leur vote, et certains n’hésitent pas à défiler dans la rue à coté de ceux qui viennent y cracher leur haine.

Alors ceux qui fantasment sur les 24 % d’intention de vote FN, sachez que c’est très loin de représenter  1 français sur 4, car avec une abstention massive de 50 %, ça représente 10-15 % de la population (comme d’hab.), que cela les rendent présidentiables c’est autre chose, mais gouverner avec 85-90 % d’une population assez hostile au FN ça promet surtout, enfin, l’explosion de la Vème république ! Et dans l’hypothèse de l’élection à la présidence de Marine le Pen, une deuxième condition serait très improbable, sinon irréalisable, c’est d’avoir une majorité d’élus à l’Assemblée Nationale pour pouvoir gouverner. Comment concevoir qu’un parti sans cadres capables puisse avoir plus de 300  élus à l’assemblée ? Mission impossible, le  FN n’est pas près d’obtenir un nombre de députés suffisant pour espérer décrocher Matignon. Mais, admettons…

L’extrême-droite est déjà parvenue au pouvoir en Italie et en Autriche. Qu’est-ce que ça a changé ? Rien. Mais il faut au pouvoir un épouvantail inoffensif pour que les électeurs adoubent par leurs votes un candidat du système, qui pourra ensuite continuer la politique délétère actuelle en la justifiant par le choix du peuple. Le Front National remplit parfaitement ce rôle. En attendant dans la Famille Le Pen, du grand père à la petite fille, chacun profite pleinement de la manne financière et des opportunités que procure une carrière politique…

Soyons sérieux, les classes dirigeantes jouent avec les marionnettes des partis politiques, alternant celles issues de la droite historique, cléricale et nationaliste et celles venant de la gauche molle. Cette classe politicienne accepte tous les compromis et coups tordus, sans jamais remettre en cause le droit des classes dirigeantes à s’occuper des affaires. Le changement ne viendra pas des urnes, mais seulement lorsque le peuple en aura marre et décidera que cela a assez duré ! L’histoire est pleine d’acquis sociaux conquis par la rue ! Mais attention à ne pas laisser la rue à l’extrême droite qui essaie d’entrainer derrière elle la frange de la population de plus en plus importante qui est aveuglée par la misère et la souffrance sociale.

 

misoprostolfr |
paroxetinefr |
Les Chroniques extranormale... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ladychatterley
| touha6080
| Splendeur et aveuglement de...