LES FONCTIONNAIRES, TOUJOURS DE BONS BOUCS EMISSAIRES

Posté par 2ccr le 22 mai 2014

bisousJe viens d’écouter sur RMC un prétendu journaliste, qui se fait l’écho de la voix de son maitre en proposant démagogiquement de supprimer un million de fonctionnaires, car ils nous coûtent trop cher ! Pèle mêle il nous assure n’avoir rien contre les fonctionnaires, mais qu’ils ne font pas grand chose (vu qu’il y en a un million de trop) et bien sûr il compare à l’Allemagne en citant des chiffres déconnectés des réalités et en continuant la propagande capitaliste que  nous déverse depuis 30 ans des experts ou des pseudos journalistes dans son genre. Alors je me propose de lui fournir cette petite liste non exhaustive pour trouver l’argent qui manque à notre pays et pour, pourquoi pas, embaucher des fonctionnaires et améliorer la qualité des services publics :

200 milliards d’euros : c’est le montant de la richesse créée par le travail, détournée chaque année des salaires vers les profits, depuis 30 ans.

330 milliards d’euros : c’est le montant des richesses cumulées par les 500 plus grosses fortunes de France en 2013, en progression de 25 % par rapport à l’année 2012.

41 milliards d’euros : c’est le montant des dividendes versés aux actionnaires des entreprises du CAC 40 en 2012, en augmentation de 5 % par rapport à 2011.

200 milliards d’euros : c’est le montant cumulé des aides publiques, déversées chaque année aux entreprises, sans contrôle ni contrepartie.

45 milliards d’euros : c’est le montant des exonérations de cotisations sociales patronales accordées chaque année aux patrons.

80 milliards : c’est le niveau de la fraude et de l’évasion fiscale.

10 milliards : ce sont les ressources en cotisations sociales aux horizons 2020 qui pourraient être atteintes en appliquant l’égalité salariale entre les femmes et les hommes (pour rappel les salaires des femmes sont inférieurs de 27% à ceux des hommes).

Alors que les profits, notamment des grands groupes, explosent, que les fortunes les plus insolentes s’affichent, que les caisses du patronat sont pleines, il est indispensable d’exiger une autre répartition des richesses. Pour détourner la colère des citoyens, ceux qui nous pillent essaient sans cesse de faire diversion, et s’en prendre aux fonctionnaires est un bon moyen qui marche relativement bien auprès d’une population déboussolée, pressurisée par les actionnaires qui demandent toujours plus de dividendes. Pendant ce temps, les 500 000 emplois promis  par le  Medef en remerciement du Pacte de Responsabilité  coûteront 30 milliards d’euros à la collectivité, soit 60 000 euros par emploi créé ! Un véritable scandale doublé d’un colossal gâchis pour des créations d’emplois bien incertaines, à un coût prohibitif pour la collectivité. Evidement comparé aux 20 milliards du  CICE (Crédit impôt pour la compétitivité et l’emploi) qui aboutiront à la création de 150 000 postes, ce qui fera 130 000 euros l’emploi, certain peuvent dire que c’est une bonne affaire !

Alors, si d’après ce journaliste, il y a un million de fonctionnaires en trop, le paradoxe c’est qu’il y a plus d’1 million d’employés par des organismes privés assurant des missions de services publics, des organismes divers d’administration centrale, des associations, commissions, etc., organismes généreusement  financés par l’argent public pour le plus grand bonheur de leurs actionnaires !

Ce genre d’émission, au service du Medef et des nantis, est fait pour diviser les gens pendant qu’ils nous font les poches. Un million de fonctionnaires en moins c’est un million de chômeurs en plus, car nos « capitalistes » sont incapables de créer de l’emploi ! C’est aussi une dégradation irrémédiable des services publics avec une répercussion sur l’ensemble de la population. Ce journaliste a le culot de nous dire que les fonctionnaires nous coûtent trop cher, alors que l’on vient de donner 50 milliards au patronat ! Avec seulement 30 milliards on aurait pu embaucher 1 million de fonctionnaires, et diminuer de prés de 30% le chômage !

Et pour finir les premiers à réclamer la suppression de fonctionnaires sont bien souvent les premiers à gueuler quand il font la queue aux impôts, à la poste, aux urgences, à la SNCF, à EDF. Etc.… Les fonctionnaires ne sont pas nés avec le chromosome de la fainéantise, pas plus que les salariés du privé ne sont nés avec celui de la soumission au capital !

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots »…PLATON

 

misoprostolfr |
paroxetinefr |
Les Chroniques extranormale... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ladychatterley
| touha6080
| Splendeur et aveuglement de...