CREATION D’ARGENT ET ENDETTEMENT PUBLIC

Posté par 2ccr le 22 juin 2014

aabVous croyez que c’est l’état qui crée l’argent? Vous vous trompez : ce sont les banques privées qui créent la monnaie et qui en perçoivent les intérêts. Si c’était l’État qui créait la monnaie comme ce fut le cas après guerre, il pourrait l’investir directement lui-même sans devoir payer le moindre intérêt jusqu’au remboursement. On a appelé cette période : les trente  glorieuses. Mais depuis il y a eut des réformes….

En 1971 R. Nixon abandonne l’étalon or, il n’y a plus de contrepartie métallique à la monnaie émise. L’argent n’aura dorénavant que la valeur de la confiance qu’on lui accorde ! En 1973 V.G.D’Estain et G. Pompidou réforment la banque de France en lui interdisant toute possibilité d’avance au trésor, la banque de France perd alors son rôle de service public. En 1976 R. Barre décide que l’état payera les intérêts de sa dette au delà du taux d’inflation. En 1993, F. Mitterrand et J. Chirac en application du traité de Maastricht décident que l’état doit obligatoirement passer par les banques privées pour se financer : pour elles c’est le jackpot !

La grande majorité de l’argent existe seulement sous forme de chiffres dans des comptes bancaires. Par la loi, ces chiffres ont la même valeur que des billets de banque et des pièces de monnaie. Une petite réserve d’argent réel suffit pour faire face aux besoins courants. La loi stipule le minimum des réserves que les banques doivent maintenir. C’est souvent quelque chose comme 10 % à 20%. Lorsque vous allez faire un emprunt dans une banque, le banquier ne regarde pas s’il a de l’argent à vous prêter: il le crée à la demande. L’argent n’est donc pas fonction de richesses produites mais de crédits, donc de dettes. Si toutes les dettes étaient remboursées en même temps, il ne resterait donc dans les banques que le minimum prévu par la loi. Mais avec les intérêts, il faut rembourser plus que l’argent mis en circulation.

Ce qui est terrible, c’est qu’au bout de quelques années l’intérêt à payer est supérieur au capital. L’État doit donc s’endetter sans cesse, et il n’est pas besoin d’être économiste pour comprendre que ce système est sans fin !

L’état (c’est-à-dire nous tous) a perdu le droit de créer la monnaie et ce sont des banques privées à qui nos « représentants » ont abandonné ce pouvoir décisif, qui encaissent les intérêts. Ce système permet aux rentiers de s’enrichir sur le dos de ceux qui travaillent, ils peuvent ainsi léguer à leurs descendants des revenus substantiels, tandis que les autres hériteront des dettes !

La force du système monétaire actuel est que tout le monde croit que c’est le gouvernement qui crée la monnaie, et que les banquiers prêtent l’argent qu’ils ont dans leur coffre. Il est grand temps de se réapproprier le droit de créer la monnaie, pour que l’argent puisse servir au bien commun et non seulement à des intérêts privés.

« Le processus par lequel les banquiers créent l’argent est si simple que l’esprit résiste à y croire »…..J.K.Galbraith

 

misoprostolfr |
paroxetinefr |
Les Chroniques extranormale... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ladychatterley
| touha6080
| Splendeur et aveuglement de...