C’EST NOTRE FAUTE, POINT FINAL !

Posté par 2ccr le 28 décembre 2014

faute« L’une des raisons fondamentales de la crise actuelle… » La montée des inégalités est la résultante de … » La course en avant des plus riches vers plus de richesse… », etc, etc.

Bla bla bla…Bla bla bla, Ok, il y a une crise, Ok, les riches n’ont jamais été aussi nombreux, Ok, les pauvres aussi, Etc, Etc…

Ce qui commence à m’énerver, et de plus en plus, même, ce sont les causes que certains se croient obliger de passer des heures à rechercher. Et si les causes venaient des moutons ? Quels moutons, me dira-t-on? Pas ceux qui ont quatre pattes et de la laine, non, je parle de ceux qui sont sur deux pattes et qui se laissent tondre comme des cons. On peut continuer à se regarder le nombril pendant encore des années, mais un jour il faudra bien faire quelque chose, non ?

Pourquoi supprime-t-on des emplois, tant publics que privés ? Pourquoi les travailleurs subissent le blocage des salaires, et pour certains basculent dans la pauvreté ? Pourquoi nos conditions de travail ne cessent elles de se dégrader ? Pourquoi casse-t-on nos services publics à coup de démantèlements et de privatisations ? Pourquoi tant de retraités dans la misère, tant de salariés obligés de travailler plus longtemps, quand tant de jeunes galèrent à la recherche d’un premier emploi stable qualifié ? Pourquoi des travailleurs s’épuisent, meurent du travail, quand d’autres souffrent de ne plus en avoir ? Pourquoi plonge-ton les salariés dans la précarité en votant l’austérité budgétaire ? Pourquoi les restructurations et les délocalisations sont-elles devenues monnaie courante ?

Parce que la population le veut bien. Ils attendent après les syndicats, les politiques, mais ceux là ne voient que leurs intérêts, basta. Il est temps d’arrêter de rechercher en vain l’homme ou la femme providentielle et de s’emparer tous ensemble de la chose publique. Nous ne pouvons pas continuer à déléguer nos vies à des professionnels de la politique : la politique est l’affaire de tous! Mais il est plus facile de vaquer à ses petites affaires, de fermer les yeux et de chercher des boucs émissaires pour excuser son propre renoncement.

Regardez quand une société fait grève, les personnes bloquées crient au scandale, sans chercher à comprendre pourquoi et en répétant bêtement la propagande des médias nationaux. Les divers gouvernements ont réussi à faire passer le fonctionnaire, l’étranger, le pauvre pour LE PROBLEME, et le salarié croit que son ennemi est le chômeur ou la voisine du troisième  pendant que le Medef et les actionnaires le pressurent de plus en plus.  Et bien c’est malheureux mais c’est bien fait pour leurs gueules, quand les gens cesseront d’être égoïstes, ils s’apercevront que le bonheur se partage, se cultive, s’entretient.

Cela changera peut-être quand les gens arrêteront d’être cons (malheureusement on a l’impression qu’ils sont de plus en plus nombreux chaque année !) mais plus réellement quand la misère sera redevenue monnaie courante et générale pour tous. Il en faudra du temps et des souffrances avant que tout cela change, en espérant que nos apprentis sorciers n’auront pas anéanti le reste d’humanité !  Parce que nous arrivons à un tournant de société, et qu’une énorme majorité de gens, a vécu pénarde, sans penser aux lendemains, L’imprévoyance se paie. Mais c’est moche, terriblement moche pour nos enfants.

D’après des réflexions de HERVEPASGRAV et de CALIGULA63

A lire : LE PIGETON, UNE ESPECE EN PLEINE EXPANSION !

« Les grands arrêteront de dominer, quand les petits arrêteront de ramper »…J.C.F. VON SCHILLER

2 Réponses à “C’EST NOTRE FAUTE, POINT FINAL !”

  1. geronimo dit :

    Bien parle en particulier sur les societes qui font greve et dont les moutons reprennent en coeurs la propagande

  2. Trevignon dit :

    Tout est dit. Prenons nous par la main et agissons.

 

misoprostolfr |
paroxetinefr |
Les Chroniques extranormale... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ladychatterley
| touha6080
| Splendeur et aveuglement de...