L’ISLAMOPHOBIE EST-ELLE LA FAUTE AUX MUSULMANS ?

Posté par 2ccr le 8 mars 2015

 musulman-cioyenL’islamophobie, c’est là le piège dans lequel beaucoup tombent. Car à quoi avons-nous affaire ? Une mouvance néo fasciste à tendance ultra identitaire qui parle de sauvegarder l’identité et la culture occidentale devant ces « hordes de barbares » musulmans qui veulent imposer leur charia à la fois anachronique et rétrograde à la place des « hautes valeurs » sociétales et civilisationnelles occidentales. Ils vous diront qu’ils ne sont pas racistes, mais l’Islam, les musulmans et les arabes n’ont rien à faire en Occident. Que l’Islam est incompatible avec la démocratie et les droits de l’homme, et que de toute façon, cette religion est fondamentalement violente, ignare, rétrograde, à l’opposé de toute valeur de civilisation digne de ce nom. Voilà dans les grandes lignes les déclarations des Lepen, Zemour, et autre Fourest ainsi que de leurs homologues ailleurs en Europe.

Le piège est de réagir à ces déclarations en agitant le spectre de l’islamophobie, en les qualifiant de fascistes et d’essayer de les combattre en les faisant condamner par la justice ou en les qualifiant d’extrémistes. Mais comme ils sont champions de la provocation, et que justement, pour se faire valoir, il faut qu’il y ait des tensions, toutes ces réactions ne font que leur donner de la visibilité. De plus sachant que ces mouvements ont pu voir le jour afin d’endormir la population et d’exacerber les tensions entre tous, le but est atteint.

La meilleure des réactions est celle de la vérité. Au lieu de perdre votre temps à réagir au quart de tour aux propos islamophobes, prenez le temps de la réflexion, puis calmement annoncez, en le démontrant, ce qu’est vraiment l’Islam, dont les valeurs et les notions sont trop peu connues, y compris des musulmans eux-mêmes, ce qui est plus que regrettable. Chaque fois que cela est possible il faudrait pousser ces néo fascistes et tous les islamophobes à faire un débat contradictoire avec des musulmans instruits de leur religion et non des pions de service genre Chalghoumi.

De plus, leur revendication de sauvegarder le modèle civilisationnel occidental face à la « barbarie musulmane », (ce qui rappelle curieusement, et ce n’est pas fortuit, les tenants du « choc des civilisations » qui n’est en réalité que le choc des ignorances), n’est en réalité que la revendication de se comporter comme des sauvages au prétexte d’apporter « la civilisation » à des peuples qui ne leur ont rien demandé, pour  piller leur matières premières et exploiter une main d’œuvre bon marché au prétexte de « la liberté » et au nom de la « démocratie ». Ce modèle occidental où une élite de psychopathes animés d’une cupidité insatiable et d’un désir hégémonique de domination sur l’humanité, essaie d’imposer une culture unique, si on peut appeler  culture, le coca cola/hamburger, et les émissions abrutissantes de télévision genre téléréalités … je caricature volontairement. Est-ce que le consumérisme outrancier, les crises économiques et la corruption des élites politiques sont des modèles à suivre ? Car quand on nous présente le « modèle occidental » de civilisation, de quoi nous parle-t-on ? Voilà en tout cas le terrain sur lequel il nous faut nous placer, celui de l’argumentation éclairée.

Ceci dit, d’un autre côté, il faut aussi et il est plus que temps de le faire, que les musulmans s’interrogent eux-mêmes. Comment vivez-vous votre religion ? N’êtes-vous pas responsables en partie de la campagne d’islamophobie contre vous ? Comment pouvez-vous laisser les imams wahhabites et ceux qui sont influencés par cette idéologie, qui s’appuient sur une doctrine hérétique, totalement et radicalement opposée aux principes fondamentaux de l’Islam, parler à votre place ? La réponse est simple et c’est un constat aussi implacable que juste : par ignorance et pire encore, par complaisance avec l’ignorance ! L’immense majorité des musulmans est ignorante des fondements même de leur religion. Ils vont, pour certains, dans les mosquées et écoutent ces imams dévoyés qui leur racontent n’importe quoi, sans même chercher si ce qu’ils disent est vrai. Par paresse.

Pour beaucoup de musulmans, l’Islam se résume aux « hallal/haram ». Combien ont lu le Coran en arabe, et parmi ceux qui l’ont lu, combien l’ont approfondi ? Pareil pour la sunna et les enseignements des grandes figures de l’Islam, comme Ghazali, Es-Suyuti, Ashari, et les fondateurs des quatre écoles juridiques de l’Islam, des maîtres éminents comme Ibn Arabi, Ibn Ata illah, Junayd, Abd el Qader Jilani, ou plus près de nous, l’émir Abd el Qader ?

Le Prophète, lui-même, n’a t-il pas dit que la recherche du savoir, dans tous les domaines, est une obligation pour le /la musulman(e) ? Alors où en êtes-vous dans la recherche de cette science ? Alors ne soyez pas surpris de voir des extrémistes de tous poils surfer sur cette ignorance. Ils ont beau jeu pour le faire puisque vous êtes incapables de leur répondre de façon intelligente et argumentée pour la majorité d’entre vous. C’est une honte ! Vous préférez le consumérisme ? Alors ne vous plaignez pas.

Bon, malgré tout, heureusement, il y a quand même  des musulmans instruits, mais ils sont trop peu nombreux. Concernant le wahhabisme/salafisme, il importe de savoir que sa raison d’être est la destruction de l’intérieur de l’Islam authentique. Comme le talmudisme pour le Judaïsme authentique, et le pentecôtisme pour le Christianisme. Je ne critique pas pour critiquer, mais pour que nous nous réveillons. C’est primordial.

A chacun de bien réfléchir et d’agir en conséquence en vue du bien être ensemble, de l’unité, de la solidarité entre tous les êtres humains, peu importe leur religion ou leur absence de religion. Ce n’est pas par les conflits émotionnels caricaturaux que l’on changera les choses, mais par le dialogue, l’échange, la connaissance avec l’autre. Quant à ceux pour qui le conflit est la raison de vivre, laissons-les dans leur étroitesse mesquine, dans leur médiocrité. Leur répondre c’est rentrer dans leur jeu.

D’après D. POSITAIRE

« L’idée de Dieu et les religions sont source et maintien de l’ignorance, de l’abrutissement, par conséquent de l’esclavage et de la misère. »… Louis-Auguste Blanqui

Voir : Uncategorized

Une Réponse à “L’ISLAMOPHOBIE EST-ELLE LA FAUTE AUX MUSULMANS ?”

  1. mouchette dit :

    Il y a me semble-t-il deux période dans le Coran : Médine et l’après Médine. La lecture peut se faire en français, s’il y a universalité du message il doit pouvoir s’exprimer dans l’ensemble des langues de l’humanité. Ce qu’il manque , il me semble, c’est une lecture critique du texte et une lecture historique , les textes sont le fruits d’une pensée d’une époque. Reste à savoir ce qui peut être d’actualité dans ces textes. Des règles pouvaient être un progrès à un époque, règles à ce jour complètement rétrogrades pour ne pas dire plus. L’exégèse devrait être le travail des musulmants pour ce texte qui a pris forme sur plus de 300 ans.Vaste programme.

 

misoprostolfr |
paroxetinefr |
Les Chroniques extranormale... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ladychatterley
| touha6080
| Splendeur et aveuglement de...