• Accueil
  • > Politique
  • > L’ASSEMBLEE CONSTITUANTE … une gesticulation de plus !

L’ASSEMBLEE CONSTITUANTE … une gesticulation de plus !

Posté par 2ccr le 12 juin 2015

QuestionsRevendiquer une Nouvelle Assemblée Constituante ? C’est encore une gymnastique pour lancer des trucs n’ayant aucune portée de transformation, des leurres. Je n’ai rien contre une constituante dans l’absolu mais ça n’a strictement aucune portée révolutionnaire ou progressiste en soi. Bon, et elle servirait à quoi cette constituante ? Et par quel miracle serait-elle appelée ? Qui y serait élu ? Ça change quoi ? Dans l’état actuel, ça ne donnerait pas une assemblée révolutionnaire, surtout avec un peuple qui n’est pas encore mobilisé sur ses propres revendications, pas encore auto-organisé pour donner la boussole à une éventuelle constituante. Aujourd’hui, cette constituante est le nouveau joujou de ceux qui veulent faire parler d’eux sans prendre le risque d’une confrontation avec le capital.

Une constituante, après renversement de la dictature du capital, oui ! Avant, cela sera toujours une constitution bourgeoise, tant il est évident que les lois, constitutionnelles ou autres, ne sont que l’enregistrement d’un rapport de force. Et ce n’est pas en gardant les yeux rivés sur la ligne bleue des urnes que l’on changera quoi que ce soit. Une constituante peut être progressiste quand les travailleurs et la population se saisissent concrètement de tout ou presque et l’écrivent, sinon ce ne sera qu’un jouet donné par la bourgeoisie à la population pour lui donner l’illusion du partage et lui permettre de faire quelques réformettes sans contrainte pour le système. Jouet que les dominants retireront, dés qu’ils jugeront qu’il est temps de siffler la fin de la récréation.

Quant à ce fameux tirage au sort, qui va le mettre en place ? Pour installer le tirage au sort, il faut accéder au pouvoir, non ? Qui va le faire ? Ceux qui réclament une constituante en restant sagement assis dans leur fauteuil ? D’autre part, le tirage au sort n’empêche en rien que les tirés au sort soient une majorité de réactionnaires,  d’attardés mentaux, d’opportunistes ou des représentants de la bourgeoisie capitaliste. Par ailleurs ceux qui mettent la démocratie athénienne au pinacle se sont en général mal renseignés sur le sujet : le tirage au sort n’intervenait que pour certaines fonctions, et pour certains citoyens. Alors plutôt que de se triturer les méninges pour essayer d’échapper à la main mise du capital sur nos vies, il est temps de reprendre tout simplement ce bon vieux combat de la lutte des classes que la classe dirigeante n’a jamais abandonné, elle !

Quant à la représentation politique dans le système tel qu’il est, commençons à faire appliquer certains principes, comme des élus révocables, payés au salaire médian des français, avec un seul mandat non renouvelable … enfin bref, faisons en sorte que la politique ne soit pas un métier ! Finissons en avec ces opportunistes qui « entrent » en politique à 25 ans et de mandats en mandats sont encore là à 70 ans sans discontinuité, sans travailler et complètement coupés de la réalité des français !

 Enfin,  pour mémoire révisez la constituante de Weimar, voila :

Toute l’année 1917 et bien plus en 1918, la révolution gagnait tout le Reich allemand, partout se développaient des conseils de soldats, des conseils ouvriers, etc., des coordinations régionales prenaient en main les territoires.

En novembre 1918, la révolution renverse le Reich et démet Guillaume II, la république est proclamée et le conseil des commissaires du peuple devient le nouveau gouvernement allemand.

En décembre, le congrès des conseils d’ouvriers et de soldats, réuni mais composé d’une majorité de sociaux-démocrates approuve l’appel à une constituante. En faisant cela, il abdique son pouvoir. Et le droit de vote accordé aux femmes sera anecdotique dans le mécanisme qui se met en place.

A ce moment, la force motrice de la révolution allemande est essentiellement les conseils d’ouvriers et de soldats issus du chaos de la guerre. En se mettant à la remorque du processus d’une constituante, le drame de ce qui suit sera inéluctable. L’auto-organisation et les affrontements se poursuivent en décembre et janvier. La bourgeoisie a la solution de la constituante qu’elle est assurée de contrôler.

Le 15 janvier 1919, Rosa Luxembourg et Karl Liebknecht sont assassinés, ainsi que nombre de militants révolutionnaires. Le 19 Janvier la constituante est élue. Le 6 février elle se tient à Weimar pour être hors de portée de l’agitation révolutionnaire qui secoue Berlin.

La constitution sera approuvée le 31 juillet 1919. L’Allemagne fut confrontée dans les années qui suivirent aux désastres de la crise, de l’hyperinflation, au chômage, à l’amputation de sa région industrielle de la Ruhr sous la botte de l’armée française. L’écrasement du souffle révolutionnaire empêcha l’émergence de toute solution humaine et économique qu’aurait prise un gouvernement des conseils en dirigeant lui-même la société.

La constituante fut dans ce cadre une diversion utile pour la bourgeoisie et l’instrument qui écarta le souffle révolutionnaire. Elle fut l’arme de la réaction. Dès lors la suite de l’histoire et la montée vers l’échafaud est connue.

Alex CAPUCIN d’après COPAS

« Malheur aux pays qui ont besoin de héros. »… Bertolt Brecht

Voir aussi une galerie de personnages

Une Réponse à “L’ASSEMBLEE CONSTITUANTE … une gesticulation de plus !”

  1. Bertrand Hugon dit :

    Comment mettre en place le tirage au sort ? C’est simple, il suffit que les citoyens de présentent en masse aux élections, ça les rendra impossibles.

 

misoprostolfr |
paroxetinefr |
Les Chroniques extranormale... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ladychatterley
| touha6080
| Splendeur et aveuglement de...