CRISE FINANCIERE : L’oligopole bancaire

Posté par 2ccr le 22 août 2015

burns_pognon1François Morin, professeur émérite de Sciences économiques à l’université de Toulouse et ancien membre du Conseil général de la Banque de France et du Conseil d’analyse économique (CAE), place la domination des grandes banques multinationales au centre de l’analyse. Ces grandes banques, explique-t-il dans son nouveau livre, L’hydre mondiale. L’oligopole bancaire), ce sont les vingt-huit banques que le G20 a lui-même définies comme des banques systémiques, c’est-à-dire celles dont la faillite aurait des répercussions en chaîne entraînant une crise financière générale.

Ces banques ont pris cette dimension à la faveur de la globalisation des marchés monétaires et financiers dans les années 1990. Parmi elles on compte notamment huit banques américaines, seize européennes (dont quatre britanniques, quatre françaises, deux suisses, et une allemande) et quatre asiatiques. Leur total de bilan est l’équivalent de la dette publique mondiale et quatorze d’entre elles, qui en constituent si l’on peut dire le noyau dur, produisent l’essentiel des produits financiers dérivés. Non seulement ces banques occupent une position dominante, sur les marchés monétaires et financiers du monde, mais depuis une dizaine d’années, elles en abusent, ayant multiplié entre elles les ententes à caractères frauduleux visant à manipuler à leur profit la formation des taux de change et des taux d’intérêt, c’est-à-dire les deux prix les plus essentiels de la finance, libéralisés dans les années 1970, et 1980 au détriment de la souveraineté des États.

Les nouvelles régulations opérées après la crise financière de 2007/2008 que les banques systémiques ont provoquée, n’ont entamé en rien la puissance de l’oligopole, juge François Morin. Elles n’ont pas modifié non plus fondamentalement leur logique financière et leur comportement. Leur grand exploit à cette occasion est surtout d’avoir pu transférer la plus grande partie de leur dette privée devenue toxique en dette publique.

L’oligopole bancaire reproduit ainsi les mécanismes qui ont entrainé la crise précédente se nourrissant des politiques monétaires laxistes des banques centrales incapables de leur imposer un changement de comportement. Une bulle des dettes souveraines gonflées notamment par les transferts réalisés s’est toutefois ajoutée aux autres bulles d’actifs.

C’est pourquoi, dit François Morin, le scénario noir d’une nouvelle crise financière est le plus probable sans que l’on puisse en prédire la date. Elle pourrait être déclenchée par l’éclatement de la bulle obligataire (à la suite du défaut d’un État) ou par celui de la bulle des marchés actions menacée de plus en permanence par les dérives du trading à haute fréquence, ou encore par la faillite d’une banque systémique après des spéculations hasardeuses sur les marchés dérivés. Et cette crise risque fort d’avoir des conséquences encore plus graves que la précédente, compte tenu de la paralysie des États surendettés par le traitement de la crise passée et rendus exsangues par l’austérité budgétaire.

Il est temps, plus que temps de démanteler l’oligopole bancaire mondial, conclut François Morin. Non pas en essayant d’introduire plus de concurrence entre ses membres, car cela n’entamerait pas leur caractère systémique. Il faut a minima établir une stricte séparation des banques de dépôts et d’investissement, et il faut surtout « une réforme du système monétaire et financier international qui redonnerait aux États une souveraineté monétaire à travers la création d’une monnaie commune ». On en est évidemment très loin tant domine le renoncement des responsables politiques, qui, somnambules, préfèrent s’attaquer aux droits sociaux, aux dépenses sociales et aux professions réglementées.

Voilà pourquoi il faut s’attendre, hélas, à une nouvelle crise financière.

Source

Voir également : Économie et crise

« Ceux qui se sont sagement limités à ce qui leur paraissait possible n’ont jamais avancé d’un seul pas »…Mikhaïl Bakounine

2 Réponses à “CRISE FINANCIERE : L’oligopole bancaire”

  1. bigot dit :

    BONJOUR je demande sans aucun résultat qu’on continue a m ‘envoyer les articles et commentaires  » de CCR

    MERCUI DE LE FAIRE MR LE WEBMASTER JOS BIGOT DIT ARPONTAR

 

misoprostolfr |
paroxetinefr |
Les Chroniques extranormale... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ladychatterley
| touha6080
| Splendeur et aveuglement de...