• Accueil
  • > Non classé
  • > DIALOGUE SOCIAL : qui sont les syndicats qui signent le plus d’accords d’entreprises ?

DIALOGUE SOCIAL : qui sont les syndicats qui signent le plus d’accords d’entreprises ?

Posté par 2ccr le 28 septembre 2016

 Capitaliste-manger-ouvrier-Coul-50e9fDialogue social, partenaires sociaux, des mots qui tuent … Oserai-je interroger dans la même veine, « partage des richesses » ?… Mais c’est vrai que depuis que l’on a fait des exploiteurs des « producteurs de richesses » et des exploités un « cout » … l’on peut parapher Confusius qui disait : «  Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté », ou Platon : « La perversion de la cité commence par la fraude des mots »…

En 2015, plus de 36.000 accords ont été signés dans les entreprises. La CFDT est le syndicat qui signe le plus d’accord et Solidaires le moins.

La CFDT est le syndicat qui signe le plus d’accords, paraphant 94% des textes dans les entreprises où elle est implantée. Suivent la CFE-CGC (92%), FO (90%), la CFTC (89%), l’Unsa (87%) et la CGT,(84%). C’est Solidaires, qui signe le moins d’accords (69%) ( AFP / )

Le nombre d’accords d’entreprise ou d’avenants signés est stable, avec 36.600 accords en 2015 après 36.500 en 2014, selon le bilan présenté ce lundi 26 septembre aux partenaires sociaux lors d’une réunion au ministère du Travail. Selon le document présenté aux partenaires sociaux, « les salaires et primes sont structurellement le thème le plus abordé dans les accords : 38% des textes signés par les délégués syndicaux portent sur ce thème en 2015 ».

La CFDT est le syndicat qui signe le plus d’accords, paraphant 94% des textes dans les entreprises où elle est implantée. Suivent la CFE-CGC (92%), FO (90%), la CFTC (89%) et l’Unsa (87%). La CGT, farouche opposant à la loi travail qui renforce la négociation d’entreprise, signe légèrement moins d’accords (84%). C’est l’union syndicale Solidaires, également membre de l’intersyndicale anti-loi Travail, qui signe le moins d’accords. Elle appose malgré tout sa signature dans 69% des cas.

La CGT, FO et Solidaires se sont opposés à la loi Travail, qui donne plus de poids à l’accord d’entreprise au détriment de la convention de branche en matière de temps de travail. Selon eux, c’est dans les entreprises que les syndicats sont les plus faibles et, donc, que la négociation est la plus déséquilibrée. Ils craignent que les représentants du personnel signent des accords défavorables en cas de « chantage à l’emploi » des employeurs.

Par ailleurs, les accords de branches et interprofessionnels sont en hausse. En 2015, 1.042 textes ont été signés dans les branches professionnelles, après 1.006 en 2014 et 1.007 en 2013. Cette progression s’explique, « pour l’essentiel », par une hausse des accords « formation professionnelle » et « prévoyance et frais de santé », tandis que les accords « salaires » et « temps de travail » sont « moins nombreux ». Ce niveau reste toutefois très en-deçà des « plus de 1.300 accords conclus chaque année » entre 2009 et 2012. Au niveau interprofessionnel, 52 accords ou avenants ont été conclus, soit 24 de plus qu’en 2014. Ce niveau est toutefois « équivalent à ceux des années 2013, 2011 et 2009 », selon le document.

Source

 

misoprostolfr |
paroxetinefr |
Les Chroniques extranormale... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ladychatterley
| touha6080
| Splendeur et aveuglement de...