AGIR OU RÉAGIR … ce n’est plus un choix, mais une nécessité !

Posté par 2ccr le 28 octobre 2016

exploDepuis 30 ans nous avons baissé les cotisations patronales des entreprises pour lutter contre le chômage et être compétitif, sans dire que ce qui coûtent cher au travail, ce n’est pas le prix de la main d’œuvre, mais c’est ce que le capital prend au travail. Conséquence le chômage n’a cessé de progresser !

Depuis 30 ans, dans notre société individualiste et divisée, une véritable propagande anti fonctionnaires a favorisé le démantèlement de la fonction publique au bénéfice de groupes privés, en augmentant les déficits publics au  détriment de la population. Conséquence, lorsque tout sera privatisé, nous serons privés de tout !

Il faut se rendre à l’évidence, nous faisons fausse route ! Plutôt que de continuer à distribuer de l’argent à des entreprises qui licencient et délocalisent, aidons les salariés qui le désirent à reprendre leur outil de travail en autogestion. Instaurons une échelle des salaires décente. Ne laissons pas des sociétés devenir plus riches que les États, car c’est la porte ouverte à la corruption, et les gouvernements deviennent leurs vassaux. Nos récents présidents sont les fondés de pouvoir des multinationales, et notre premier ministre déclare sa flamme aux entreprises. Nos gouvernants aiment les entreprises, mais est-ce que les entreprises aiment les salariés ?

Nous ne pouvons pas continuer à transférer la richesse de la nation à ceux qui sont au sommet de la pyramide économique (ce que nous avons fait depuis environ trente ans) tout en espérant qu’un jour, peut-être, les avantages de ce transfert se manifesteront sous la forme d’emplois stables et d’une amélioration des conditions de vie de millions de familles qui luttent pour y arriver chaque jour.

Cet argent n’atteindra jamais le bas de la pyramide. Nous sommes fous de continuer à y croire. Il faut instaurer des règles, le capitalisme prospère sur l’absence de règles. En 30 ans ce sont 10% du PIB qui sont passés de la poche des salariés à celle des actionnaires : c’est à dire prés de 200 milliards d’euros par an qui sont détournés dans les poches de ceux qui ne travaillent pas au détriment de la France qui se lève tôt.

Ces personnes tirent leurs revenus de notre exploitation et leur pouvoir de notre crédulité et de notre soumission. Cet argent disparaît dans des montages financiers complexes, il sert à la spéculation financière et alimente les paradis fiscaux. Seule une partie minime est réinjectée dans le circuit. Quand on a la possibilité de s’acheter une Ferrari tous les jours et une maison toutes les semaines, et que l’on en veut toujours plus, ce n’est pas seulement un problème de salaire, c’est aussi un problème de santé mentale.

Ne plus écouter le discourt archaïque de la droite patronale qui a toujours pleuré dans le gilet de l’État lorsqu’il a fallu qu’elle cède une partie de l’argent et du pouvoir qu’elle a escroqués aux citoyens comme en 36. Elle nous dit que ce n’est pas possible, que nous sommes des utopistes, que nous coulons le pays. Nous l’avons entendue avec les premiers congés payés, la semaine de 40 heures, … et déjà lorsqu’au début du 20ème siècle les ouvriers réclamaient des augmentations de salaires et des réductions du temps de travail, le patronat menaçait de délocaliser dans les« colonies» !!!

Devant des inégalités de plus en plus criantes, il devient urgent pour la classe capitaliste d’allumer des contre feux : détourner l’attention par la crise, la dette, la menace terroriste, etc.…Mais une des valeurs sûre c’est de faire battre les pauvres contre les plus pauvres, et malheureusement une partie de nos concitoyens résignés et abrutis par la propagande médiatique à la solde du pouvoir pensent trouver là une solution à ses problèmes. 

« Il n’y a point d’assujettissement si parfais que celui qui garde l’apparence de la liberté »…J.J.ROUSSEAU

Et pour comprendre les causes de la crise, c’est ici !

Une Réponse à “AGIR OU RÉAGIR … ce n’est plus un choix, mais une nécessité !”

  1. hervepasgrave dit :

    Bonjour,
    cela faisait longtemps que je suis pas venu ici!
    Je remarque un manque certain de clairvoyance.Bien avant de lutter sur vos 30 années de laisser aller.Il faudrait avoir le courage de d’abord s’en prendre a nous. Sinon rien n’est possible. Alors!qui est ce , »nous »?
    Une belle majorité de nouveaux vieux entre les années 1940 et les personnes de la cinquantaine d’aujourd’hui. Ils profitent de ce qui reste d’avantages sociaux et se considèrent comme la classe moyenne? Bizarre car cette catégorie est dans une fourchette de 1500 à 2200 € de salaire. C’est le lot commun avec des qualifications et du travail.Pas terrible ,juste assez pour vivre décemment.Dire être de la cla Ils méprisent tout ce qui pourrait bousculer leur vie.Ils se foutent bien de l’avenir des générations qui suivent.Bien qu’ils prétendent le contraire . Ils sont prêt même a sacrifier les gens qui n’ont pas de travail ou qui malheureusement dépendent des aides sociales.Pourquoi, car cela pourraient nuire a leur confort.Maintenant demander qu’ils réagissent?
    Vous pouvez bien mettre une citation de Rousseau c’est d’une bêtise ou d’un manque soit de lucidité ou alors n’importe quoi, voir une malhonnêté calculé.
    Alors faire la guerre aux capitalistes ce n’est pas le bon ordre. Eux a la différence des populations ne lâchent jamais rien et enfonce le clou de jour en jour s’en jamais se reposer. S’il y a une chose a dire ;Elle n’est qu’il ne faudrait pas tuer ,enfoncer injustement les plus faibles.Et une autre chose a dire c’est qu’aujourd’hui que tu soit le plus riche ou le plus pauvre cela ne tient qu’a un fil.L’actualité le prouve d’années en années.Alors serrer vos fesses, car si vous n’avez pas connu ou ce qui est plus attristant ceux qui connu le gout de la merde cela pourrait arriver très vite a l’heure actuelle.
    Mes mots peuvent paraitre dur a avaler mais c’est simplement la réalité.Alors pour faire bref ,tous les gens et les générations que je donne là comme fautifs.Doivent prier que de part le monde hors occidentales les guerres soient gagnées au mépris des vies humaines ,histoire calmer les dirigeants.
    De toutes les manières ,c’est mal barré,les élections ne sont qu’un jeu et peu importe les gagnants et les perdants.Qu’il y ait pas de votant ,tout est construit sur le chaos.C’est pire que le moyen âge que tout le monde admire en regardant les monuments et les plaisirs d’autrefois.Ils oublient les abrutis que cela n’est pas accessible aux crétins sans nom qu’ils sont.
    Alors oublier vos 30 ans et ayez le courage d’engueuler les gens et famille qui vous entoure, c’est bien ambitieux, je le reconnais d’être juste et humain.Mais ainsi va l’a venir de nos enfants.

 

misoprostolfr |
paroxetinefr |
Les Chroniques extranormale... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ladychatterley
| touha6080
| Splendeur et aveuglement de...