• Accueil
  • > Non classé
  • > ENQUETE : Nos jeunes sont massivement prêts à participer à un mouvement de révolte

ENQUETE : Nos jeunes sont massivement prêts à participer à un mouvement de révolte

Posté par 2ccr le 4 janvier 2017

prendronsDésintérêt croissant de la politique, sentiment de frustration et de ressentiment envers une société qui ne reconnaît pas leurs compétences, chômage… Une enquête de Sciences-Po révèle un malaise important chez les 18-35 ans en France et en Europe. Anne Muxel, directrice de recherche au centre de recherches politiques de Sciences Po était l’invitée de Bourdin Direct ce vendredi.

Les jeunes Français, comme leurs homologues européens d’ailleurs, sont pessimistes et se sentent une génération sacrifiée. Selon une enquête du centre de recherches politiques de Sciences Po, intitulé Génération What qui vient d’être publiée (et qui a recueilli les avis en ligne d’un million d’européens, dont 20.000 Français), 62 % des Français de 18 à 35 ans se disent même prêts à « participer à un grand mouvement de révolte dans les prochains mois ».

Ainsi, on apprend que les 18-35 ans sont pessimistes sur leur avenir et ne font pas confiance aux politiques, aux institutions et aux médias. « C’est absolument massif, confirme ce vendredi dans Bourdin Direct Anne Muxel, directrice de recherche au centre de recherches politiques de Sciences Po. C’est huit jeunes sur dix qui n’ont pas confiance dans les politiques et 99% d’entre eux pensent qu’ils sont corrompus ». « Sentiment de frustration et beaucoup de ressentiment »

Mais pourquoi un tel pessimisme ? « Les jeunes sont confrontés au chômage, ont du mal à trouver du travail, quand ils en trouvent ils l’exercent dans des conditions difficiles. Ils ont intériorisé qu’ils sont les enfants de la crise, qu’ils sont une génération sacrifiée ». « Les jeunes ne se sentent pas reconnus par rapport à leurs compétences et leur utilité sociale », ajoute-t-elle.

« Ça nourrit un sentiment de frustration et beaucoup de ressentiment. Ils rejoignent ce que l’on mesure sur l’ensemble de la population française : on sent bien qu’il y a un potentiel contestataire important. Six Français sur dix se disent prêts à descendre dans la rue pour un mouvement contestataire ».

Si les jeunes rejettent la politique, ils sont par contre beaucoup plus attentifs aux questions environnementales. « Ce qui est intéressant, c’est qu’en trois ans (date de la précédente étude), on a vu l’écologie passer au premier plan de leurs préoccupations », explique Anne Muxel.

Source

2 Réponses à “ENQUETE : Nos jeunes sont massivement prêts à participer à un mouvement de révolte”

  1. hervepasgrave dit :

    Bonjour, quoi de plus étonnant.Nous le voyons dans le tournant de la politique mondiale. Mais je le dis et le redis souvent!.Il y a une opportunité pour nos seigneurs.Qui est unique pour changer durablement l’ordre des choses a leurs avantages.La bascule générationnelle .Les nouveaux vieux sont majoritaires aussi bien du côté des dirigeants que des votants .Alors comment s’attendre a ce qu’ils prennent de bonnes décisions .Ils veulent finir sur de bonnes notes et une vie pépère pénard.Les autres , »générations , leurs enfants. Ils se démerderons ». Le problème c’est que cette génération de parent (j’en fait partie) avons poussé nos enfants a étudier pour qu’ils s’en sortent .Je dis bien pour qu’ils s’en sortent.Je ne dis pas pour pour réussir,c’est une grosse nuance.Nous savions nous les parents,les ainés que c’était la merde.Nous avons fait un mauvais choix,basta. Ce n’est pas grave. Qui ne se trompe pas? Mais par contre maintenant avoir le courage que nous n’avions déja pas avant c’est un peu raté.Nous devrions au minimum les aider a avoir un meilleur avenir. « LE LEUR »
    Concernant l’écologie cela pourrait être une bonne chose,mais encore faut-il changer l’ordre des choses.Car l’écologie actuelle si tout continue sur la même lancée risque de finir avec plus de chaos qu’il n’y avait avant. Alors nous avons plus de chance de voir demain un monde a la mad max qu’autre chose. Et puis pour descendre faire la révolution c’est facile et tentant mais quel est l’enfoiré qui saura mettre le feu au poudre pour son unique intérêt? Alors pour faire une révolution,il faut déjà rêver le monde de demain,pour le réussir . .
    Brûler tout, ne servira à rien si derrière il n’y a pas de vision général,d’objectifs.
    2017,hum! risque de faire mal ,sans que cela ne se voit. Alors que le clou s’enfonce,s’enfonce et il sera de plus en plus difficile à l’arracher.

  2. dédé la flèche dit :

    D’où la volonté d’instaurer des dictatures partout en occident car l’oligarchie sait (comme en 1920) que sa survie est en cause.

 

misoprostolfr |
paroxetinefr |
Les Chroniques extranormale... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ladychatterley
| touha6080
| Splendeur et aveuglement de...